Château DOISY-VEDRINES

   

    Cette ravissante gentilhommière, construite à la fin du XVI° siècle sur le plateau le plus élevé de la commune de Barsac, est beaucoup plus "Védrines" que "Doisy".
    En effet, ce sont les Chevaliers de Védrines qui en ont été les seigneurs et qui lui ont laissé leur nom.
    Lors de la vente comme bien national du Château de M. de Filhot, la famille de Védrines fit l'acquisition d'un enclos dépendant de Coutet et, à la suite d'un mariage d'un de ses membres, une partie de Doisy rejoignit encore le domaine dont la superficie fut ainsi portée à 25 hectares.
    
En 1846, le dernier Chevalier de Védrines céda la propriété à la famille Boireau-Teyssonneau-Castéja .
    Cependant, lors du classement de 1855, c'est M. Daëne qui apparaît comme étant le propriétaire du domaine� On peut supposer qu'à la suite d'un mariage, la famille Védrines conserva une participation dans l'exploitation du vignoble.
    C'est 1851 que l'arrière-grand-père de M. Pierre Castéja fit l'acquisition du domaine, dont la superficie est de 21 hectares d'un seul tenant.
    Le Château commercialise également :
- le "Chevalier de Védrines", un Bordeaux blanc sec
- "Pierre Castéja", un Bordeaux rouge.
A noter que, par suite d'un déclassement en Sauternes, il n'y a pas eu de millésimes 1963, 1964, 1965, 1968 et 1974.
L'étiquette suivante est probablement un retirage avec la mention Appellation Contrôlée.

























 

Védrines 1953.jpg



































Je ne possède pas les étiquettes suivantes:








09/12/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres