Château FILHOT



    La famille Filhot, dont la notoriété était déjà célèbre au XV° siècle, fit l'acquisition du domaine en 1709. Son histoire est étroitement liée à celle du Parlement de Guyenne.
    Au XVII° siècle, Jacques Filhot fut trésorier général de France et fit preuve de dévouement à la cause royale lors de la révolte de "l'Omée". C'est lui qui fit construire le corps central du logis que maints d'auteurs ont qualifiés de palais.
    Les ailes furent rajoutées par Romain-Bertrand de Lur-Saluces en 1850, selon les plans de l'architecte Poitevin. L'ensemble des bâtiments couvre une superficie de 2 hectares. La mairie de Fargues est une ancienne métairie de Filhot.
    En 1788, lors de son passage dans le Sauternais, le Président Jefferson transcrivit phonétiquement le nom sous la forme "Clos Fillotte". De son côté, dans sa "topographie de tous les vignobles connus", M. Julien en fit le "Clos Fillot".
    En raison de nombreuses gelées catastrophiques que connut la région vers le milieu du XVIII° siècle, les acquéreurs des Biens Nationaux ne se bousculèrent pas pour investir dans la région.

    En 1806, Joséphine de Filhot, Marquise de Lur-Saluces, née Chastellux, récupéra les biens paternels à moindre coût. Son époux, chambellan de Napoléon 1er, obtint du Maréchal Masséna un prêt destiné à la remise en valeur du vignoble. La propriété voisine, le Château Pineau, fut annexée à Filhot peu avant le décès de Joséphine Filhot en 1820.
    A cette époque et dans le respect de l'ancienne réglementation, l'étiquette porte seulement les initiales "F.S." (Filhot-Saluces) tandis que les �nologues parisiens qualifient le domaine de "Clos Filhot".
    Sous le Second Empire, vers le milieu du XIX°, l'étiquette porte la mention "V de Filhot" (V pour vin), suivie du nom de la commune "Sauterne" sans "s". Mais bien vite, le négoce demande qu'on y ajoute le mot "Château" afin d'illustrer les maisons nobles de la grande bourgeoisie de l'Ancien Régime, Dans la seconde moitié du XIX° siècle, le nom Sauternes prend un "s" et l'habillage devient "Château Sauternes-Marquis de Lur-Saluces". Par la suite, on trouve la formulation "Vin de Sauternes de M, le Marquis de Lur-Saluces" et il faudra attendre le début du XX° siècle pour qu'on y ajoute "Château Filhot".  
       
De 1920 à 1935, le maître de Filhot, le Marquis Bertrand de Lur-Saluces, devenu précédemment propriétaire du château d'Yquem, reste célibataire et fait du domaine Filhot sa résidence d'été, Les chais sont réaménagés et agrandis en 1922.
    En 1935, la s�ur du Marquis, épouse du Comte Durieu de Lacarelle, rachète ce superbe domaine de 330 hectares. Suite à la crise, la dimension du vignoble est ramenée à 20 hectares alors que 100 ans plus tôt, elle était de 100 hectares.
    Depuis 1974, c'est le Comte Henri de Vaucelles qui administre la propriété (dont l'étendue est portée à 60 hectares) mais il a fait établir l'étiquette au nom de son épouse, née Lur-Saluces.
    En 1946 et 1993, il n'y a pas eu de millésime.
    D'autre part, le nombre de bouteilles commercialisées fut très réduit au cours des années 1954, 1963, 1964, 1965 et 1968.           
       
































 

Filhot 1935.jpg










































Je ne possède pas les étiquettes suivantes:






09/12/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres