Château NAIRAC



     Ce Château de la commune de Barsac porte le nom d'une très illustre famille huguenote, protestante et puissante qui a laissé une trace profonde dans l'économie bordelaise du XVIII° siècle.
    Député et négociant, Paul Nairac, le plus célèbre de la famille, fut autant armateur que marchand. Son plus gros navire, "L'imposant", jaugeait 900 tonneaux, soit l'équivalant de 45 récoltes. Il sut très bien choisir ses alliances : Rabaud, Clamageran, Balguerie, Brown, Exshaw, Guestier, etc... Pour échapper à la Terreur, la famille s'exila au Pays-Bas, où l'un de ses membres, Charles-Auguste Nairac fut Bourgmestre de Barneveld de 1841 à 1883.
    Construit Cour de Verdun à Bordeaux et selon les plans dressés par le grand architecte Victor Louis, l'hôtel particulier de la famille est actuellement le siège de la société bordelaise du Crédit Industriel et Commercial.
Le château Nairac fut bâti en 1786 sur l'emplacement d'une maison noble, sous la conduite de l'architecte André Mollié, auquel on doit également le GRand Théâtre de Bordeaux. Les plans ont été retrouvés dans les cartons de Victor Louis, ce qui laisse à penser que ce dernier aurait participé à l'avant-projet. On remarque que la façade s'inscrit parfaitement dans le style de l'école de Victor Louis. Cette magnifique résidence fait partie du patrimoine artistique et viticole de la région.
    Il est également intéressant de noter que plusieurs dessins se rapportant aux éléments de la décoration intérieure portent les signatures conjointes de Mollié et d'Elisée Nairac, frère de Paul et copropriétaire du château.
Au début du XIX° siècle, le Château Nairac appartenait à Monsieur Capdeville, lequel était également propriétaire du Château Broustet, distant d'environ 500 mètres. C'est d'ailleurs sous la dénomination "Broustet-Nairac" qu'il fut classé deuxième cru en 1855.
    Après des destructions provoquées par le phylloxéra et en renouant avec l'usage en vigueur, la famille Brunet-Capdeville replanta le domaine de vignes rouges et il fallut attendre le début du XX° siècle (à l'époque où Monsieur C. Perpezat fit l'acquisition du château) pour revoir des vignes blanches.
En 1966, Nairac fut racheté par un conseiller municipal bordelais qui revendit son bien en 1971 à Tom Heeter. Ce dernier, originaire de l 'Ohio, épousa Nicole Tari dont le frère Pierre était propriétaire du Château Giscours. Ils ont eu trois enfants et ont redonné à Nairac tout son prestige. L'aîné de ces enfants, Nicolas, est actuellement le digne représentant de cette lignée.
    D'une superficie de 16 hectares et clos de murs, le vignoble entoure  partiellement le château et pénètre jusque dans le bourg de Barsac. Quelques belles parcelles sont réparties sur le plateau dit du "Haut-Barsac".
    Il n'y a pas eu de millésime classé en 1977, 1978, 1984 et 2000.





















09/12/2009
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres