Château SUDUIRAUT


    Le domaine de Suduiraut existait déjà au IV° siècle. Les étiquettes de ce domaine portent la mention "ancien cru du Roy". Bien que l'origine de cette mention soit incertaine, on sait qu'au temps du Roi Henry IV, le vin était qualifié de "cru du Roy".
    C'est à cette époque, lors des guerres de religion que l'ancien manoir fut incendié. A l'instigation du redoutable Duc d'Epernon, gouverneur de Guyenne, les vignes furent même arrachées et les bois saccagés.
    Selon une autre hypothèse, cette ancienne appellation serait due au fait qu'une demoiselle Suduiraut épousa Monsieur du Roy (ou Duroy).
    Enfin, d'autres pensent que ce serait la prime fixe allouée par le Roi Soleil Louis XIV et dont le montant figure  dans les archives de Bordeaux qui justifierait cette mention "Ancien Cru du Roy".

C'est au début du XVII° siècle que le domaine fut reboisé et qu'on y replanta des vignes. Le château fut construit en 1670, sous le règne de Louis XIV. Le parc fut dessiné par Le Nôtre, créateur des superbes jardins de Versailles.
    C'est manifestement l'un des plus beaux châteaux viticoles de cette région du bordelais. Toujours parfaitement entretenu, ce château a été classé monument historique.
    Au centre de sa façade se trouve un fronton triangulaire sur lequel figurent les armoiries des deux premières lignées de propriétaires : celles de la famille Suduiraut, aux têtes de sangliers et celles de la famille du Roy, mouchetées d'hermine.
    A la Révolution, avec ses 200 hectares de terres, le domaine passa aux mains des Castelnau, déjà propriétaires du cru de Pugneau.
    Viennent ensuite les frères Guilhot (ou Guillot), membres d'une très estimable famille du pays. Ils gèrent le domaine jusqu'au classement de 1855. Le vignoble s'étend alors sur 70 hectares, ce qui, pour l'époque, est une superficie considérable.

     En 1873, H. Rabourdin devient propriétaire mais il ne conserve pas longtemps le domaine qui est revendu à l'ingénieur Petit de Forest. Celui-ci porte la surface du vignoble à 100 hectares. Au décès de l'épouse de ce dernier, en 1940, Suduiraut fut racheté par L Fonquernie, dont les héritiers prirent le relais. Ce sont eux qui, sous la conduite de Madame Frouin, président aux destinées de ce haut-lieu de qualité qui, depuis toujours, est considéré comme le porte-drapeau de la commune de Preignac.
     Le Château produit un second vin depuis 2004 appelé le "S de Suduiraut", vin blanc sec.
     A noter qu'il n'y a pas eu de millésimes de Château Suduiraut pour les années 1946, 1951, 1954, 1956, 1960, 1963, 1968, 1973, 1974, 1977, 1987, 1991, 1992 et  1993.









Comme pour certaines étiquettes de ce blog, le millésime 1892 de l'étiquette suivante n'est pas d'origine.



























































































Je ne possède pas les étiquettes suivantes:






24/05/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres